METABLOG EBOOKS FROM GOOGLEBOOKS

METABLOG EBOOKS FROM GOOGLEBOOKS
FIND E-BOOKS HERE !
There was an error in this gadget

Wednesday

ebook - livre numérique - critiques - La Madone de Notre-Dame - Alexis Ragougneau

Lundi 16 août. À Notre-Dame-de-Paris, la journée précédente a été très chargée, avec la procession traditionnelle de l’Assomption. Ce matin, on ne peut que remarquer cette jeune femme en blanc, court vêtue, priant sur le banc de la chapelle de Notre-Dame-des-Sept-Douleurs. On s’aperçoit bientôt qu’elle est morte, probablement depuis plusieurs heures. Le dossier est immédiatement confié à la magistrate blonde Claire Kauffmann. “Mignonne, froide comme une lame et raide comme la Justice” dit d’elle le commandant Landard, flic depuis vingt-deux ans. Venu du tout proche Quai des Orfèvres, c’est lui qui est chargé de l’enquête. Il est assisté par le jeune lieutenant Gombrowicz. Le légiste leur apprend que le vagin de la victime a été scellé avec la cire d’un cierge. On peut se demander si Mourad, un des surveillants, a bien fait sa dernière ronde avant de boucler la cathédrale. Il certifie que ce fut le cas. Cette jeune fille excitante fut à l’origine d’un incident, la veille. Elle suivait de trop près la procession de la Vierge, selon un jeune homme blond qui est intervenu, la bousculant avant qu’on le maîtrise. Étant sûr qu’il reviendra vite à Notre-Dame, les flics montent une souricière et ne tardent pas à l’alpaguer alors qu’il vient de se confesser. Il se prénomme Thibault. Claire Kauffmann et Landard tiennent leur coupable. C’est peu dire qu’il idolâtre la Vierge Marie. Une perquisition est menée dans l’étouffante maison de la mère de Thibault. La chambre du jeune homme est un singulier musée dédié à la Vierge, mais les dessins qu’il lui a consacré sont nettement moins chastes. Quand Landard pense avoir défini le scénario plausible du crime, Thibault commet un acte qui ressemble à un aveu. Ce qui devrait clore l’enquête, au grand soulagement des autorités ecclésiastiques. Disgracié suite à une maladie infantile, souffrant encore le martyre, marqué par la mort de son frère aîné, le père François Kern est compatissant envers les abîmés de la vie. Comme les prisonniers de la centrale de Poissy, dont le lucide Djibril. Mais aussi les égarés qui fréquentent Notre-Dame, où il est en poste chaque été. Il ne croit pas que l’obsessionnel Thibault ait assassiné la jeune Luna Hamache, étudiante en licence d’Histoire, si tentante qu’elle ait été dans sa courte robe blanche. Même si le SDF Kristof s’exprime dans un sabir polonais, le père Kern pense comprendre le message de ce témoin : “Le péché a pénétré entre ces murs. Il n’a pas eu besoin d’entrer par le trou de la serrure. Tout simplement parce qu’il avait la clé.” Lorsqu’il contacte Claire Kauffmann, affirmant que la victime était attendue à Notre-Dame la nuit de sa mort, est-ce suffisant pour relancer l’affaire ? <img src="http://img.over-blog-kiwi.com/0/53/44/44/20140115/ob_325ac0_ragougneau-notre-dame-de-paris.jpg" alt="Alexis Ragougneau : La Madone de Notre-Dame (Éd. Viviane Hamy, 2014)" class="ob-cell ob-img

ebook - livre numérique - critiques - La Madone de Notre-Dame - Alexis Ragougneau

No comments: